Orzian, engrenages et arcanes

Une terre déchirée entre les progrès de la science et les mystères de la magie. Un continent où coexistent de nombreux peuples, disputé depuis toujours par quatre grandes nations. Mais l'arrivé des deux empires rivaux pourrait perturber cet équilibre.
 

Les dragons : les sauriens mystiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Archives d'Orzian :: Le monde d'Orzian :: Les différentes races
MessageSujet: Les dragons : les sauriens mystiques Sam 30 Sep - 21:42
Les dragons :


Histoire :

C'est un peuple magique ancestral pouvant se trouver partout dans le monde, même si rare. Les dragons peuvent être de diverses couleurs et ont des caractères tout aussi diverses et qui n'ont pas réellement de rapport avec la couleur de leurs écailles. Ce sont des créatures qui vivent 2000 ans et grandissent toutes leurs vie au point qu'ils peuvent d'ailleurs atteindre 3 fois la taille d'une grange pour les dragons les plus grands. Ils sont sinon l'un des plus vieux peuples et ont tendance à soit agir pour changer les événements de leurs mieux, soit à être de calmes observateurs. On trouve dans les faits leur trace un peu partout dans l'histoire de chaque peuple, même si pas toujours de façon bénéfique...

Statut des dragons selon les 6 royaumes Orzaniens :


  • Akkaton : Les dragons Akkatoniens ne sont pas considérés comme supérieurs aux non dragons. Néanmoins, ils ont un statut spécial étant donné leur taille et le fait qu'ils ne peuvent pas tous prendre une apparence humaine. Tous les dragons Akkatoniens sont pris en charge par un dragonnier techniquement, qu'ils soient dans l'armée ou non (pour les dragons politiciens, érudits ou marchand par exemple). Ce dragonnier se charge autant de s'occuper de ce que le dragon ne peut pas faire à cause de sa condition que de s'assurer que celui-ci s'intègre bien à l'empire et respecte ses lois. Généralement la relation dragon-dragonnier s'établit peu après la naissance du dragon et se transmet de parent en enfant pour le non dragon concerné. C'est une relation très forte dans les faits, sans doute l'une des plus fortes qui soit.

  • Ikhyld : Les dragons y sont un objet de rêve et de fantasme, du moins ceux qui sont bienveillants et ceux-là sont nombreux, notamment car ils chassent ceux malveillants sans hésiter. Les Ikhyldiens les honorent pour leur sagesse et donner toujours un grand poids à leur paroles. Les dragons qui daignent donc participer à la vie de la nation peuvent souvent se vanter de ce fait d'une certaine influence, d'un grand prestige et de toute aussi grandes richesses. Certains disent que c'est même une question de temps avant qu'un dragon devienne empereur d'Ikhyld.

  • Teïder : Les dragons sont considérés comme des créatures sanguinaires et hostiles là-bas. Les chasser est un devoir national et mobilise autant l'armée que des chevaliers solitaires en quêtes de gloire. Ils ne sont pas pour autant inexistants là-bas et on peut en trouver loin des cités, mais ils sont rarement bienveillants et pacifistes. Que ce soit parce qu'ils sont en effet hostiles et sanguinaires ou bien car ils sont devenus très méfiants à force de vivre dans ce pays.

  • Eïrn : Là-bas les dragons sont vus avec crainte, mais il y a franchement du laisser faire tant que ça ne menace pas la capitale. Les dragons bienveillants et malfaisants peuvent donc y prospérer sans que personne ne vienne vraiment les déranger. Les communautés indépendantes se trouvant un peu partout en Eïrn ne pouvant soit rien faire contre un dragon, soit celui-ci est assez malin pour ne pas représenter une menace suffisante pour qu'une communauté de bonne taille y dédie ses moyens. Ce sont donc souvent les petites communautés qui souffrent des dragons malfaisants là où les bienveillants en profitent pour vivre aussi libres qu'ils le désirent dans cette nation.

  • Eïlynster : Les dragons sont tous à l'armée là-bas et servent autant de cavalerie de choc que d'unités de bombardement bien entraînées. N'étant pas forcément un choix de vie qui tente des dragons libres que celui de soldats disciplinés dans l'armée d'Eïlynster, il n’est pas étonnant d'apprendre que les Eïlynsteriens enlèvent souvent des œufs de dragons pour leur propre compte et font se reproduire leur dragon comme on reproduirait son bétail pour conserver les effectifs. Une conduite qui pour les Eïlynsteriens est jugée comme pragmatique et nécessaire, mais que beaucoup de dragons étrangers trouvent abominable.

  • Duchés du Sud : Les dragons avides de richesses apprécient se rendre dans les duchés du Sud, car là-bas faire fortune est plus facile qu'ailleurs. Que ce soit en vendant ses services particulièrement chers en tant que mercenaire ou en établissant un repaire dans les montagnes et en faisant preuve d'un banditisme à échelle draconique. Le seul désavantage de la manœuvre et que les mercenaires nombreux dans les duchés sont eux aussi avides d'or, ce qui soit représente un péril pour le dragon, soit une bonne source de nourriture.


Opinions des dragons à l'égard des 6 nations Orzaniennes :


  • Akkaton : Un royaume d'égalité absolue qui peut séduire certains dragons cherchant à s'intégrer aux autres peuples ou bien simplement a être autre chose qu'une bête de culte. Là-bas les dragons, à l'aide de leur dragonnier, peuvent participer à tout les niveaux de la société, devenir politicien, artiste ou marchand ou tout ce qu'ils veulent. C'est donc peut-être le pays qui leur offre le plus de possibilité de carrière.

  • Ikhyld : Un lien où l'on les vénère et les respectent, ici un dragon pourra aussi faire de nombreuses carrières bien qu'il sera limité par son apparence à moins de trouver un humanoïde à qui s’allier. C'est un endroit parfois pour un dragon cherchant le pouvoir et la reconnaissance, ce qui en fait donc une nation appréciée et défendue par les individus y séjournant.

  • Teïder : Un pays hostile qui n'intéressera sans doute pas un dragon pacifiste voulant vivre calmement ou échanger avec les humanoïdes. En revanche c'est le terrain de jeu idéal pour les dragons belliqueux.

  • Eïrn : A condition d'éviter la capitale, ce pays peut aussi être un bon terrain de chasse pour un dragon hostile, néanmoins la plus grande population de dragons bienveillant protégeant leur territoire régule un peu la population de dragon belliqueux. Ceux protecteurs apprécient ce pays pour la liberté qu'il leur offre. Ils vivent alors en solitaire tranquille ou bien en groupe familiaux, échangeant ou non avec les autres races.

  • Eïlynster : Un pays considéré par beaucoup de dragons extérieur comme ayant d'horribles pratiques à leur égard, les réduisant à l'état de simple animaux ce qui pour beaucoup est encore pire que de les chasser pour leur écailles ou leurs crocs. Voilà pourquoi certains dragons en Akkaton ou Ikhyld tentent de faire changer les choses quand d'autres, plus belliqueux, iront jusqu'à attaquer cette nation honnie. Quand aux dragons y vivant, sans doute sont-ils trop endoctrinés pour comprendre leur malheur ou alors trouvent-ils ici un contacte appréciable avec les autres peuples.

  • Duchés du Sud : Une nation propice pour faire fortune à condition d'éviter les chasseurs.



Apparence physique :

Aussi petit qu'un chien moyen à leur naissance, les dragons grandiront toute leur vie durant pour attendre des tailles imposantes d'environ 3 fois celle d'une bonne grange. Leurs peau est couverte d'écailles et plus rarement de plumes ou de fourrure pouvant pendre toutes les teintes de l'arc-en-ciel et peut-être plus encore. Pour la forme du corps on distinguera 4 grands types :
-Les occidentaux avec quatre pattes plus une paire d'ailes membraneuse ou plus rarement faîtes de plumes, généralement couverts d'écailles, ils peuvent avoir des cornes et des crêtes.
-Les orientaux sont des dragons allongés dépourvu d'ailes, couverts d'écaille, de plume ou de fourrure.
-Les wyvernes se caractérisent par une paires d'ailes confondues avec leurs pattes avants et possèdent des pattes arrières, ce qui leur donne une démarche semblable à celle des chauve-souris.
-Les vouivres sont des dragons ailés dépourvus de pattes ou ayant seulement une paire de patte avant, ce qui leur donne une allure semblable à celle d'un serpent ailé.
Ces dragons avaient sans doute des origines géographiques différentes, mais aujourd'hui ils cohabitent et les croisements auront donné des individus mélangeant de nombreuses caractéristiques.

Mentalité :

Lieux de vie : Si les dragons de grandes tailles auront du mal à vivre en ville, ceux d'envergure plus modeste pourraient très bien s'adapter à cet environnement. Ce n'est néanmoins pas leur lieu de prédilection et beaucoup préféreront des endroits plus naturels. Après, si certains apprécient les hauteurs des montagnes escarpées, d'autres trouveront agréable les grottes et sous-terrains, parfais pour faire leurs tanières.

Façon de pensée : Pouvant être très joueurs étant petits, en grandissant les dragons se calmeront pour développer un goût pour la sagesse et la contemplation. Ce passage ne fait pas toujours sans heurt et certains dragon entre deux âges peuvent devenir assez agressifs. On remarquera donc que les dragons les plus belliqueux sont souvent de ceux là, même si certains dragon très vieux ne sont pas moins hostiles pour autant.

Ensuite, les motivations d'un dragon peuvent être variables : accumuler des connaissances, protéger ce qui lui est cher, obtenir le pouvoir et la reconnaissance, interagir avec le monde ou contraire s'en isoler, ou encore collecter des richesses matérielles. Certains dragons  ayant en effet une grande âme de collectionneur à noter qu'il ne s'agit alors pas toujours d'argent ou d'objet précieux, cela pouvant être des œuvres d'art, des conquêtes ou même des pierres ou des plantes. Le tout étant de collectionner quelque chose pour occuper cette longue vie qu'est la leur.

Famille : Cela dépend de chaque dragon, certains sont tout à fait du genre à prendre grands soins de leur progéniture, d'autres à les jeter du nid après la naissance (sauf en Akkaton et Eïlynster où c'est interdit). Les dragons peuvent alors être des solitaires ou bien apprécié vivre en groupe familiaux.

Culture : Les dragons apprécient les arts de toute sorte et dans les faits ils ont tous des goûts assez différents les uns des autres. Certains ne jureront que par la beauté naturelle, d'autres par l'accumulations de dorures et de pierres précieuses.

Préférences martiale :

Les dragons sous forme dragonique usent souvent de leur corps et de magie pour se battre. Ils peuvent autant se battre en vol qu'au sol et ils n'hésitent que rarement à employer leur souffle face à une menace mortelle. Sous forme bipède quand ils peuvent en prendre une, ils peuvent employer des tactiques de combats très variées selon leur préférence.

Capacités :

-Les dragons peuvent voler, mais plutôt lentement par rapport à un azurien.
-De part leur nature, ils ont bien évidemment une affinité naturelle avec la magie, mais on constatera aussi une certaine sensibilité à la technologie qui leur cause davantage de dommages.
-Sous forme draconique ils sont considérés comme bien plus fort que les humanoïdes (+4 en force physique) et bien plus résistants (+3 en résistance physique), ils sont par contre des cibles plus aisées à toucher au sol où en l'air à cause de leur grande taille. Ce qui contribue à leur donner un malus de -2 en vivacité, discrétion et en agilité. A noter qu’on considère ici un dragon adulte, pour les dragons plus petits, tous ces bonus/malus seront baisser de 1 point.
-Bonus de +1 en intelligence : l'intelligence d'un dragon n'est pas vraiment plus grande ou moindre que celle d'un humain même s'ils sont souvent bien plus sages, elle est "différente". Plus abstraite, instinctive, si c'est des connaissances concernant la nature du monde, la magie ou l'univers le dragon comprendra aisément mieux, tandis que l'humain aura plus d'aisance avec ce qui concerne les connaissances culturelles ou technologiques. Ainsi ils comprennent plus aisément des choses globales ou naturelles là où l'humain chipote sur des détails culturels ou techniques.

Magie/technologie :

Les dragons sont des êtres faits de pure magie et ne peuvent donc pas user de technologies avancées, sauf s'ils inhibent leur potentiel magique ou sont encore très jeunes. Dans le dernier cas parce qu'ils ne dégagent pas encore assez d'énergie magique pour perturber activement les équipements technologiques avancés.

Particularité :
Les dragons sont capables de cracher un souffle correspondant aux éléments magiques qu'ils contrôlent (limité aux 4 magies élémentaires de base). La puissance du souffle dépendra alors du rang dans l'élément en question.
Exemple : un dragon maître en magie du feu et confirmé en magie de l'eau possédera les deux souffles mais pourra produire un souffle de feu plus puissant que son souffle d'eau.

Certains dragons peuvent développer un souffle particulier dérivé d'un élément de base, attention, cela se fait au détriment du souffle de base :
Acide (liquide corrosif) dérivé de Terre
Electrique dérivé du Feu
Poison (gaz) dérivé du Vent
Glace dérivé de l'Eau
avatar

Feuille de personnage
Peuple: Humain
Nationalité: Akkatonien
Rang social: Noblesse Akkatonienne
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://orzian.forumactif.com
Messages : 291
Date d'inscription : 13/11/2016
Localisation : Province Akkatonienne
Revenir en haut Aller en bas
Les dragons : les sauriens mystiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Donjons et dragons : figurines sur plateau lumineux
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» Ruines mystiques d'Anémos.
» Exposition Dragons...
» Dragons VS SW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orzian, engrenages et arcanes :: Archives d'Orzian :: Le monde d'Orzian :: Les différentes races-
Sauter vers: